Bypass Repeated Content

L’un des plus anciens ensembles thermaux au sein d’un fort du nord des Alpes

Vestiges des bains romains à Hüfingen

Vestiges des bains romains à Hüfingen, vue intérieure; l'image: Roland Sigwart
L’un des plus anciens ensembles thermaux au sein d’un fort du nord des Alpes

Vestiges des bains romains à Hüfingen

Témoignage extraordinaire de l’art balnéaire antique, les vestiges des bains de Hüfingen (Badruine Hüfingen) comptent parmi les plus anciens thermes romains au sein d’un fort du nord des Alpes.

Vestiges des bains romains à Hüfingen, vue intérieure; l'image: Staatliche Schlösser und Gärten Baden-Württemberg, Achim Mende

Aisément reconnaissable au milieu des murailles : l’ensemble thermal romain.

Vers l’an 70 après J.-C., les légions romaines franchirent les Alpes pour établir le limes danubien et le sécuriser militairement. À son extrémité occidentale, qui correspond à l’actuelle ville de Hüfingen, fut construit le fort de « Brigobannis ». Desservi par un réseau routier développé et jouxté d’un village civil, le fort possédait un « balineum », un bâtiment dédié aux bains pour les soldats.

Vestiges des bains romains à Hüfingen, pièce d'exposition; l'image: Staatliche Schlösser und Gärten Baden-Württemberg, Achim Mende

Les vestiges donnent un bon aperçu du mode de vie dans un camp militaire romain.

Un « balineum » pour les combattants et les civils

Les thermes de Hüfingen furent établis à l’ouest du fort, dans un encaissement sous le « Galgenberg ». Les combattants romains ne tardèrent pas à venir s’y détendre dans l’eau chaude et transpirer dans des bains de vapeur sèche et chaude. Pour une somme modique, les habitants du village y avaient également accès. Un ingénieux système de chauffage à l’air chaud, appelé « système hypocauste », permettait de chauffer l’eau, mais aussi de donner une température agréable aux sols et aux murs.

Vestiges des bains romains à Hüfingen, pièce d'exposition; l'image: Staatliche Schlösser und Gärten Baden-Württemberg, Achim Mende

Les sols en mosaïque étaient caractéristiques des thermes romains.

Les bains du fort de Hüfingen sont un balineum en bloc, où toutes les pièces sont combinées de la manière la plus compacte possible. Ils couvrent, sans les annexes, une surface d’environ 570 m2. Près de la moitié était occupée par un généreux vestiaire et une grande salle de repos, l’« apodyterium », avec son bassin de refroidissement central.